Comment le design refait un bateau ?

Publié le par helium-design

book-021.jpgbook-022.jpg

 

OU LE DESIGN D'UN VOILIER

DIAGNOSTIC :

David et Michel sont commerçants et des passionnés de la mer. Fervents adeptes de la voile, ils ont acquis une épave de voilier type Wasa laissée à l'abandon, avec comme projet de le restaurer complétement. Quite à le refaire, ils souhaitent y apporter certaines modifications pour en améliorer l'habitabilité et le plaisir de naviguer.

 

ANALYSE :

Le Wasa est un voilier monocoque de conception suedoise datant des années 70 en fibre de verre et bois. Long et fin, il a la réputation d'être un hybride équilibré entre le racer et le voilier de croisière. Mais comme nos deux acolytes sont hors normes, ils veulent l'alléger pour en améliorer ses performances sur l'eau.

 

CONCEPTION :

Travaillant de concert avec un architecte naval, nous sommes partis sur un concept résolument "racer habitable" où le plaisir de la pratique, les sensations primaient sur le confort de l'habitabilité. Véritable challenge pour moi, La moindre idée d'aménagement ou de matériau nouveau devait être optimisée tant en fonctionalités qu'en fabrication, ce qui en faisait un projet intéressant.

 

MODELISATION :

nous avons revu entièrement le pont et l'habitabilité, ainsi que le dimensionnement des cloisons afin d'en réduire le poids et les adapter aux nouveaux aménagements. J'ai entièrement modélisé les nouveaux plans du bateau et son aménagement sur Rhinoceros 3D afin de faire réaliser les nouveaux couples et les pièces d'équipement sur une fraiseuse numérique. Il ne restait plus qu'à nos deux compères d'en réaliser les assemblages et de leur souhaiter bon vent...

 

LA QUESTION :

Cet exemple nous montre comment le designer peut apporter un nouveau regard sur un produit. Selon vous, quels sont les avantages de faire travailler un designer sur votre produit ?

 

Pour répondre à la question utilisez les commentaires...

Publié dans DESIGN PRODUIT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article